[Guide] Oser publier sur LinkedIn

Publier sur LinkedIn peut faire “peur”. Car l’enjeu semble différent que sur les autres réseaux plus persos (Facebook ou Instagram par exemple). En effet, LinkedIn est LE réseau professionnel par excellence. Celui où vous pouvez retrouver vos collègues, votre ancien boss ou encore vos potentiels nouveaux collaborateurs ou clients.

Au programme pour dépasser cette peur et avoir des demandes entrantes de prospects qualifiés grâce à vos posts :

  1. Pourquoi il est pertinent de publier sur LinkedIn pour vous et votre activité
  2. Quel état d’esprit avoir pour sauter le pas ? (spoiler alert : vous risquez moins que ce que vous pensez)
  3. Quel contenu publier pour votre audience ?

1. Pourquoi publier sur LinkedIn ?

Il y a plusieurs raisons qui font que publier sur LinkedIn va servir votre entreprise, de manière très concrète. C’est parti !

Assoir votre crédibilité

LinkedIn est considéré comme la source de contenu la plus crédible par les dirigeants (91%) devant les sites d’actualités (64%), Twitter (29%) et Facebook (27%). Si vous devez donc choisir un réseau social pour augmenter votre jauge de crédibilité vis-à-vis de vos clients et partenaires, c’est bien LinkedIn ! 🚀

Source : The Sophisticated Marketers Guide to LinkedIn – Business LinkedIn

Générer du trafic vers votre site

Le trafic en provenance des réseaux sociaux vers les sites B2B via à plus de 50% via LinkedIn ! Voici ci-dessous le camembert incluant également la part de Twitter et Facebook. Encore une fois, à choisir un réseau sur lequel concentrer vos efforts, c’est bien celui-ci.

Sources : The Sophisticated Marketers Guide to LinkedIn – Business LinkedIn

Vous démarquer

Il y a une vraie place à prendre sur LinkedIn. Et pour cause : seulement 1% environ des 260 millions d’utilisateurs mensuels de LinkedIn partagent des messages chaque semaine 😳

Là où d’autres réseaux sociaux sont saturés en termes de publications, LinkedIn vous permet de vous démarquer et de vous faire connaître simplement en publiant.

Afin de rendre les demandes entrantes les plus qualifiées possible, je vous conseille également de faire transparaître votre personnalité et vos valeurs. Pourquoi ? Car si vos posts sont alignés avec vous, il y a plus de chances que les personnes qui vous contacte suite à vos communications partagent une partie de votre vision.

Là où une plaquette ou un profil LinkedIn ne permettront pas d’entrer assez dans les détails, une communication régulière leur permettra vraiment de vous cerner et de vous contacter pour les bonnes raisons.

Source : Statistiques et faits sur LinkedIn (2021) – Kinsta

Rester top of mind

Un des gros avantages d’une communication sur LinkedIn est de rester dans l’esprit de vos prospects. Effectivement, vous pouvez les contacter directement par messages privés (c’est d’ailleurs recommandé). Mais il est rare de contacter un prospect exactement au moment où il a besoin de vos services 🤔

Pour palier à cela, il est important de bâtir une relation plus long terme avec lui. Pour cela, deux possibilités (complémentaires) : prendre régulièrement des nouvelles de vos prospects et publier régulièrement sur leur fil d’actualité.

Ainsi, le jour où le prospect a un besoin, vous serez probablement la première personne qui lui viendra en tête concernant votre activité.

Les résultats

Le nerf de la guerre, ce qu’on souhaite tous obtenir, ce sont des demandes entrantes de prospects qualifiés directement dans notre messagerie. J’ai reçu celui-ci récemment :

Et ce qui est top avec LinkedIn, c’est que vous n’avez pas besoin d’être un influenceur (ou d’avoir une audience gigantesque) pour que votre contenu fonctionne bien, n’importe quel post peut faire un “buzz”.

Exemple : Athénaïs Andreau qui a fait le buzz cette année avec sa recherche d’alternance et un storytelling sur le thème de la série “Orange is the new black” (voir le post). On parle ici de plusieurs millions de vues et de plus de 60 000 likes et 2000 commentaires. Avant son buzz, son audience était de moins de 1000 abonnés et contacts.

2. Le mindset à adopter pour ne plus avoir peur de poster sur LinkedIn

Afin d’oser publier sereinement sur LinkedIn, la première étape est de cerner ce qui vous bloque. Ce peut être :

  • La peur du regard des autres sur votre contenu ? (“Que vont-ils penser de ma prise de parole sur X sujet ou du fait que je parle de mon nouveau service ?”)
  • Le syndrome de l’imposteur ou la page blanche ? (“Je n’ai aucune idée de sujets sur lesquels écrire et en plus je ne suis pas légitime pour parler de tel sujet”)
  • La peur que vos posts fassent un flop ? (“Et si mon post avait 3 pauvres likes alors que j’ai mis du temps et de l’énergie à l’écrire, que vont penser les autres”)
  • Etc.

Mettons les choses au clair : avant de publier régulièrement, tout le monde ressent ça ! De mon côté c’était un stress d’être “démasquée” ou encore moquée : son contenu est creux, elle ne sait pas de quoi elle parle, qui est-elle pour parler de cela, etc.

Et pourtant, ce ne sont que des croyances limitantes ! Je vais vous le prouver juste en dessous 😉

Vous ne risquez pas grand chose

Qu’est-ce qui définit la visibilité d’un post LinkedIn ? Les boucles de viralité :

  • Lorsque vous publiez un post, celui-ci est d’abord montré à 100 personnes
  • Une note vous sera attribué par rapport à l’engagement de ces 100 premières personnes sur votre post (like, commentaire, partage)
  • Selon la note, le post sera de nouveau montré à un autre cercle de personnes (plus grand si le post est jugé performant, plus petit si le post est jugé peu intéressant)
  • Et par rapport à l’engagement de ce nouveau cercle sur votre post, une note vous sera attribuée, et ainsi de suite

Remarque : une note de 8/10 va permettre à votre post d’être montré à 10,000 personne. Quand un post qui obtient 2/10 va être poussé à seulement 10 personnes.

Morale de l’histoire : si vos publications ne créent pas d’engagement dès la première boucle, elles ne seront pas montrées à d’autres utilisateurs. Et donc peu/pas de risque que le monde entier soit témoin de votre flop.

Et d’ailleurs : 50% des publications LinkedIn font moins de 3 likes donc bon … on n’est pas les seuls à faire des flops. Et puis au pire, vous supprimerez le post !

Vous êtes plus experts que vous ne le croyez

Vous vous sentez peut-être dépassé par certains “experts” de votre domaine qui semble connaître tout sur tout. Pourtant, tout est relatif : prenons votre audience et votre cible idéale, ont-ils autant de connaissances sur vos sujets que vous ?

Si la réponse est non (et c’est probablement le cas), alors pour eux, vous êtes un expert.

Votre rôle ? Partager un contenu original qui lui apporte de la valeur. Présentez vos connaissances de manière simplifiée et pédagogique.

Récemment j’ai publié ce post sur le numérique responsable, un sujet sur lequel je ne suis pas “experte” à proprement parlé, mais sur lequel j’avais quelques informations à communiquer 👇🏽

Résultat : beaucoup d’engagement et des commentaires qui me prouvent que même si ce sujet pouvait me paraître “connu” par tous aujourd’hui, ce n’est pas le cas.

Exemple de commentaire 👇🏽

3. Quel contenu publier ?

Introduction au posts LinkedIn

Maintenant que vous êtes partants pour publier, la prochaine question est : qu’est-ce que je vais publier ?

Je vais parler ici des posts LinkedIn, mais sachez qu’il est possible de créer également des articles, si vous souhaitez entrer plus en détails dans un sujet ou une problématique.

Vos posts LinkedIn peuvent avoir différents formats :

  • Du texte seul
  • Du texte agrémenté de Liens / Vidéos / Images / Sondages / Diaporamas / Documents

En ce qui concerne le texte des posts, il est limité à 3000 caractères.

Ce qui oblige à être concis et donc à passer un message par post. Si un des sujets que vous voulez aborder est composé de plusieurs messages, cela voudra dire plusieurs posts (chouette, la peur de la page blanche s’éloigne).

L’impact de votre post n’en sera que plus décuplé !

Quel type de contenu publier sur LinkedIn ?

Pour avoir une idée claire et rédiger du contenu de manière efficace, il faut tout d’abord penser à : pour qui vous publiez du contenu ? Et la réponse est … pour votre client idéal et votre audience ! (pas pour vous 😉) Si besoin, reclarifier qui est votre cible idéale.

Ensuite, réfléchissez aux sujets et questions qui reviennent régulièrement dans vos conversations avec cette cible-là. C’est un bon point d’entrée pour trouver les sujets qui intéressent.

Puis, trouvez vos thématiques. Un maximum de 2/3 axes sur lesquels vous positionner et communiquer régulièrement.

⛔ Les thématiques peuvent être orientées sur autres choses que vos compétences métiers, même sur LinkedIn.

Par exemple, de mon côté c’est :

  • Être responsable et durable via son activité professionnelle
  • La communication et la prospection
  • Le journalisme de solutions : mettre en avant les initiatives positives

Vous avez trouvé les vôtres ?

Les règles à connaître pour un post optimisé

Voici un récapitulatif non exhaustif de quelques règles à connaître pour faire en sorte que son post soit optimisé par rapport au fonctionnement de LinkedIn et à la lecture pour votre audience :

  • La première ligne de mon post est essentielle, car il faut cliquer sur “Lire la suite” pour ouvrir le post en entier.
  • N’insérez pas de lien externe dans la publication, mettez-le plutôt dans le premier commentaire avec une mention dans le post (“Voir le lien en commentaire” par exemple). Pourquoi ? Car LinkedIn n’aime pas que l’on fasse sortir les utilisateurs de sa plateforme.
  • Incitez à l’engagement en posant une question ouverte qui touche votre cible dans le post, afin de leur donner envie de laisser un commentaire ou réagir.
  • Bien choisir vos hashtags, et en mettre 3 (pas plus)
  • Postez à des horaires où votre audience est réceptive. D’après les études, ce serait globalement les jours de semaine entre 8h et 11h. Pour ma part je recommande également les fins de journées (autour de 18h). Mais tout dépend des habitudes de votre audience, que vous connaissez mieux que moi !

A savoir : Les horaires ont été relativement impactés par la pandémie et le travail à distance
Source : The Best Time to Post on Facebook, Instagram, Twitter, and LinkedIn – Hootsuite

Prêts à vous lancer ?

Dans cet article, on a abordé les bénéfices d’une communication régulière sur LinkedIn pour votre activité et pour obtenir des demandes entrantes de prospects qualifiés. La deuxième étape était de se mettre dans le bon état d’esprit pour oser publier : nous avons dégommé quelques croyances limitantes. Puis, nous avons découvert quels contenus publier et comment trouver les bons sujets pour votre activité. Alors, c’est parti ?

Je suis curieuse de connaître vos freins, si vous en avez, à communiquer sur LinkedIn ainsi que de voir vos premiers posts. On en discute en commentaire ?


📣 Communiquer d’accord, mais sans oublier l’impact écologique du numérique ? Découvrez le guide du Community Manager responsable

🚀 La 1ère étape afin d’attirer vos clients idéaux via LinkedIn ? Optimiser votre profil. J’ai préparé une formation courte et abordable pour vous accompagner pas à pas vers un profil attractif qui convertit.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.